logo solutions&co
28 avr. 2020

Le tourisme très impacté selon l'enquête de conjoncture réalisée par Solutions&Co et Sarthe Tourisme.

Solutions&Co (l'Agence Régionale des Pays de la Loire) avec l'appui de Sarthe Tourisme, a mené une enquête de conjoncture* entre les 1er et 8 avril 2020 auprès des professionnels du tourisme dans l'ensemble de la Région et en Sarthe, pour mesurer les premiers impacts du confinement sur leurs activités.
Plus de 1 300 professionnels ont répondu à cette enquête au niveau de la région, dont 210 en Sarthe.

 

Réservations et chiffre d'affaires du mois de mars : une chute importante

Pour la plupart des répondants, le chiffre d'affaires a été fortement impacté.
Un répondant sur deux déclare avoir perdu plus de 75 % de son CA sur le mois de mars 2020 (comparé à celui de mars 2019).
Plus de 8 répondants sur dix déclarent avoir perdu plus de 50 % de leur CA au mois de mars 2020 (comparé à celui de mars 2019).

 

Des réservations à l'arrêt

Les réservations sont complètement à l'arrêt et les professionnels n'ont pas de perspectives de reprise sur les mois à venir. Tous les types de clientèle sont concernés : locale, étrangère, française, d'affaires, groupes... Autre signe inquiétant, c'est l'état des réservations sur l'ensemble de la saison (jusqu'en septembre 2020). Concernant les réservations du mois de juin 2020, 82 % des professionnels estiment que le niveau des réservations est aujourd'hui inférieur voire très inférieur à celui de l'année dernière.

Cette chute des réservations peut s'expliquer par le peu de visibilité sur un éventuel déconfinement et par les messages contradictoires que les touristes peuvent recevoir des différentes autorités (sanitaires, gouvernementales...).

 

Les besoins des entreprises touristiques et impacts sur leurs organisations et leurs salariés

Depuis le début du confinement, le 17 mars dernier, de nombreux dispositifs d'urgence ont été activés par l'État, la Région des Pays de la Loire et le Département de la Sarthe, afin de permettre aux entreprises de sauver leur activité.

Au niveau du tourisme, 41 % des répondants ont exprimé des besoins de financement à court terme et sont en demande de plus de précisions sur les différents dispositifs.

Parmi les dispositifs mis en place par l'État, le chômage partiel a été préféré. Près de 45 % des répondants ayant au moins 1 salarié ont eu recours au chômage partiel.

 

 

Télécharger l'étude complète