25 fév. 2021

Jean Foyer, Président et fondateur, membre du comité stratégique, Qairos Energies, Biomass Technologies and Solutions, est notre ambassadeur du mois de février.

Qui êtes-vous ?
Je m’appelle Jean Foyer, j’ai 39 ans, je suis marié et j’ai 5 magnifiques filles. Nous habitons la Sarthe depuis 9 ans maintenant et j’ai grandi dans l’Orne, plus précisément à Mortagne-au-Perche. J’ai une formation d’ingénieur en génie des procédés et ai effectué ma carrière principalement dans l’industrie automobile. J’ai créé Qairos Energies il y a maintenant 2 ans. Je suis également musicien, guitariste et tubiste à mes heures perdues !

Pourquoi avoir rejoint le club ?
C’est grâce à une amie proche qui a entendu parler de mon projet. Elle m’a parrainé et c’est comme cela que je suis devenu ambassadeur ! En tant que sarthois d’adoption, je trouve que la Sarthe a un formidable potentiel qu’il faut savoir mettre en avant. Une terre d’innovation à moins d’une heure de Paris enracinée dans une profonde tradition agricole, c’est aussi ce qui me plait ici et je suis ravi d’en être un ambassadeur. J’espère que le projet que je porte permettra également de faire rayonner les énergies made in Sarthe le plus loin possible !

Quelle est votre action ?
Qairos Energies est une entreprise ayant pour objectif d’implanter des unités de production de gaz verts en économie circulaire. Sa méthode est la pyrogazéification de la biomasse agricole. Persuadé que l’hydrogène vert représente l’avenir de l’énergie fossile, Qairos Energies accélère la transition et fournit une énergie de proximité, propre et bon marché. Pour l’implantation de son premier site de production, Qairos Energies a choisi le Pôle Métropolitain Le Mans Sarthe et la ville de Trangé. En Sarthe, la matière première utilisée est le chanvre, pour son histoire et ses bénéfices agroécologiques. Le chanvre est fourni par les agriculteurs locaux désireux de participer à la transition énergétique et de préserver la qualité de la terre, de l’eau et de la biodiversité. En cultivant du chanvre industriel, les agriculteurs stockent du carbone dans le sol grâce à la photosynthèse sans entrer en concurrence avec les cultures vivrières. Le chanvre est une excellente tête d’assolement favorisant l’obtention de rendements croissants pour les cultures céréalières suivantes. Les bottes sont ensuite broyées, séchées puis pyrogazéifiées sur le site afin de générer cinq coproduits : du méthane, du dihydrogène, du CO2, de la chaleur fatale et de l’engrais minéral. Rien ne se perd, tout se transforme ! Le méthane est directement réinjecté dans le réseau GRDF tandis que l’hydrogène et la chaleur fatale sont destinés aux collectivités et entreprises alentours. Enfin, le CO2 de qualité alimentaire est vendu aux entreprises agroalimentaires pour leurs usages industriels. Qairos Energies a créé ainsi un écosystème territorial sur un rayon de 35 km. Il agit pour et avec les agriculteurs, les collectivités, les acteurs de la mobilité et les entreprises locales. Cet écosystème est transposable absolument partout où la biomasse agricole est disponible. A terme, Qairos Energies vise l’autonomie des territoires et ainsi participer à l’indépendance énergétique de la France.

 

Voir les Ambassadeurs en action